Lisette BLANC, artiste peintre, illustratrice, lectrice

Ouvrages illustrés

Lectures Stendhal

www.Association-Stendhal.com

Association Stendhal
Au centre, Lisette Blanc et Olivier Tomasini, stendhalecteurs de Lamiel,
avec Laurence Huault-Nesme, conservateur du musée Hébert,
devant le tableau la Muse en dalmatique jouant de la harpe d'Ernest Hébert.

 

 
Une soirée fort appréciée ;
de g. à d., Patrick Le Bihan, LisetteBlanc, Olivier Tomasini et Maïté Louis.

 


Dimanche 29 janvier 2012, La Tronche
(Le Dauphiné libéré, page 19)

Lamiel de Stendhal au musée Hébert

La soirée lecture et musique organisée, ce jeudi, dans la grande galerie du musée Hébert par l'association Stendhal et des Amis du musée Stendhal, a réuni une centaine de personnes, toutes à la joie d'écouter les extraits savoureux de Lamiel de Stendhal lus par Lisette Blanc et Olivier Tomasini, entrecoupés de mocceaux de musique interprétés par la violoniste virtuose Maïté Louis.

Patrick Le Bihan, président de l'association, a présenté cette œuvre de Stendhal peu connue, "produit inachevé de l'ennui à Civitavecchia", qu'il imaginait comme une réplique à "Le rouge et le noir" avec une Lamiel que rien n'arrête, rebelle à l'ennui et qui s'impose dans une société dominée par les hommes.
Le choix des extraits fait par Lisette Blanc était judieieux. ll mettait bien en avant le féininisme d'avant-garde de cette "amazone".
Olivier Tomasini, chef du projet du musée Stendbal, avait réservé une surprise aux personnes présentes : il avait apporté quelques bouteilles de verdesse, un cépage cultivé dans la région autrefois et que l'on trouve encore dans le haut de Meylan au mas du Bruchet.
Dans le projet de réhabilitation de la treille de Stendhal dans la maison Stendhal au 20, Grand-rue, ce sont des plants de verdesse qui vont être replantés.
Irène Kuttlein.



Les stendhalecteurs
Yves Bouchet, Olivier Tomasini, chef du projet du musée Stendhal, Lisette Blanc, Patrick Le Bihan, président, Gisela M. Moinet, Marie-Claude Dupuy, vice-présidente.
Lectures Graines de rebelles :
Le Rouge et le noir (1830),
la Vie de Henri Brulard (1836),
Lamiel (1840).
Maison natale de Stendhal, le 23 juin 2009.

Lecture pour les journées du patrimoine, avec Gérard Luciani


 
Spectacle Lamiel de Stendhal  (affiche: cliquez ici)

Lamiel, par Lisette Blanc
Composition et photos de Gisela Moinet  
Stendhalecteurs :
Lisette Blanc, artiste peintre, illustratrice, lectrice, Olivier Tomasini, chef du projet Musée Stendhal à la ville de Grenoble, accompagnés au violon par Maïté Louis, avec l'association Stendhal et amis du musée Stendhal de Grenoble, appartement natal, 14 rue Jean-Jacques Rousseau, mardi 7 juin.
Lisette Blanc, Olivier Tomasini et Maïté Louis ont fait revivre l'héroïne du roman de Stendhal Lamiel,
oeuvre posthume de 1889.


 
Exposition Autour de Stendhal, mairie de Montbonnot-St-Martin, mai 2011 (affiche ici)
Vernissage
  Au centre, Lisette entourée, à sa droite, du maire Pierre Béguery, de Jannick Mousin, maire de Biviers, et d'André Eymery, conseiller général. A sa gauche, Anne-Marie Spalanzani, adjointe à la culture, Christine Fontan et Marie Bourgeois, de la commission culturelle.
Autour de Stendhal, Pierre Béguery, maire de Montbonnot, Anne-Marie Spalanzani, adjointe à la culture, André Eymery, conseiller général, Lisette Blanc, peintre, illustratrice, lectrice, Patrick Le Bihan, conférencier, président de l'association Stendhal et des Amis du musée Stendhal, Danièle Le Bihan, lectrice, Olivier Tomasini, chef du projet musée Stendhal.

Jean et Danièle Le Chatelier présentant le menu Stendhal composé d'après les recettes de Lisette

 

  Lectures théâtrales et musicales en rouge et noir avec Lisette Blanc, Marcel Fakhoury, les jeunes musiciens de l'AMZOV (piano, guitare, violon) accompagnés par par Odile Leroy, professeur de piano, et Nadia Khenniche, directrice de l'AMZOV.

 
Voir l'article du Dauphiné libéré


Cliquez    La treille de Stendhal,  
peinture de Lisette Blanc
   
Sous la treille de Stendhal,
appartement du Dr Gagnon
 
Cliquez

Aux Echelles (en Chartreuse)


Cliquez
La treille de Stendhal,
[sur la terrasse], j'aidais toujours mon grand-père [le Dr Gagnon] à arroser les fleurs et il me parlait de Linné et de Pline. [Le soir], je parlais sans cesse constellations [avec lui].    (Stendhal, Vie de Henri Brulard, chap. 16).
La Chartreuse de Stendhal.
Il faut voir, dans cette chartreuse qui forme l'épilogue dramatique et inattendu de la Chartreuse de Parme, une réminiscence du célèbre monastère de la Grande Chartreuse en Dauphiné. Stendhal, qui s'y est rendu à plusieurs reprises, a dû être impressionné par le vallonnement au milieu des rochers et des bois où se trouve ce monastère et l'a transféré dans les environs de Parme. Magie de la fiction romanesque stendhalienne qui suggère plus qu'elle ne décrit.     (Pr Victor del Litto.)


 

Cliquer sur l'image
 
 
 
 
Ci-dessus, peintures de Lisette Blanc au salon du chocolat 2007. Livre en chocolat, hommage à Stendhal, œuvre de l'artisan chocolatier Daniel Hybord. Sur les photos : Odile Sicard, Danielle et Jean Le Chatelier.


 

cliquez             Château de Vizille (aquarelle de Lisette Blanc)
Il me semble que je me souvienne ausi un peu du départ [du docteur Gagnon] pour Vizille [Etats de la province tenus au château de Vizille bâti par le connétable de Lesdiguières]. Mon grand-père adorait les antiquités et me fit concevoir une idée sublime de ce château par la façon dont il en parlait.       (Stendhal, la Vie de Henri Brulard)
 
Une des stendhalectrices, Lisette Blanc
 
Le 20 mars 2007, soirée au château de Vizille, demeure de la famille Périer. Textes lus par les membres de l'association avec des interventions de descendants de familles que Stendhal a connues et citées dans ses oeuvres ou de familles apparentées à la

Lisette Blanc et Béatrice Didier, présidente des Amis de Stendhal à Paris.
Maren Abravanel et Patrick Le Bihan.
sienne, en présence de personnalités telles que Jérome Safar, adjoint au maire de Grenoble, Anne Buffet, administratrice du domaine de Vizille, Alain Chevalier, conservateur du musée de la Révolution.


Quelques personnalités et stendhalecteurs
A gauche : Andrée Marcou, Marie-Claude Dupuy, présidente de l'association Stendhal, Gérald Rannaud, Maurice Rubin.

 

Patrick Le Bihan et Jean Le Châtelier fêtent leur anniversaire sous le regard de Rolande Putinier
Emmanuel Paturle, Laurence Nesme, Louis de Crécy, Paul Hamon, Lisette Blanc(cliquez)

Olivier Tomasini, Alexandra Dalloz,
Carine D'Inca.


Hommage au professeur Victor del Litto

Le professeur Victor del Litto était, comme Stendhal, un homme extraordinaire, plein d'esprit et de talent, avec une âme de poète. Voici deux citations, l'une d'Aragon dans la Lumière de Stendhal en 1954, l'autre d'Anna de Noailles en 1905, tirées de la revue Stendhal-club dont le professeur en était le directeur. Il nous les lirait avec un sourire malicieux :
Cliquez
Dessin aquarellé de Lisette Blanc peint à la demande du Pr del Litto (CP)
Ce n'est pas que Stendhal soit aujourd'hui à la mode, c'est qu'il est devenu un écrivain d'avenir,. que, de lui, ne se passeront ni les lecteurs, ni les écrivains de l'avenir...
Et ces quelques vers :
Un soir d'argent, si beau, si noble,
Enveloppe et berce Grenoble.
Tout l'espace est sentimental.
Voici la ville de Stendhal.
 
A 93 ans, le Pr del Litto, président d'honneur de la Société des écrivains dauphinois; avait encore plein de projets. Nous les réaliserons.

 

Lisette Blanc, Marcel Fakhoury, Raymond Joffre
Hommage au Pr. del Litto
Michel Destot, député maire de Grenoble
La Société des écrivains dauphinois, en partenariat avec l'association Stendhal, a organisé le lundi 3 octobre 2005 dans les salons de l'hôtel de ville, une manifestation commémorative à laquelle s'étaient associés l'Académie Delphinale, l'Université Stendhal et le Centre d'études stendhaliennes. Les interventions de Roger Bellon, Paul Hamon, Gérald Rannaud, Gérard Luciani et Yves Armand ont été très appréciées par les nombreux assistants. La deuxième partie fut plus détendue, en effet Andrée Marcou, René Bourgeois, Michel Merland et Gisela Moinet donnèrent du professeur une image plus intimiste.
Plusieurs intermèdes ont émaillé cette manifestation: citons les lectures de Lisette Blanc et Marcel Fakhoury et de Maurice Rubin ; mais aussi l'intervention de Marie-Rose Corredor concernant les activités de Victor Del Litto dans le cadre du Centre d'études stendhaliennes.
C'est sur des images très émouvantes accompagnées par le concert donné par l'Association Vivaldi sous la direction du professeur Philippe Clément que les jeunes violonistes, Gladys Ablon, Samdoup Allier et César Joffre ont clôturé sous les yeux attentifs et admiratifs de Michel Destot, maire de Grenoble.



Soirée Stendhal du 15 octobre 2005, château des Combes à Seyssinet
De l'Amour
Méthilde ressemblait, dit Stendhal, à l'Hérodiade de Luini.

Illustrations : peintures de Lisette Blanc, roses appelées le rouge et le noir et la chartreuse de Parme de Stendhal

Morceaux de Stendhal choisis par Lucie Buffière avec les voix de Christine Baume, Lisette Blanc, Patrick Le Bihan, Andrée Marcou, Gisela Moinet, Maurice Rubin, Françoise Vergely.
Illustration musicale au piano de Roland Bacher avec des extraits de Schumann.
Soirée organisée gràce à la généreuse hospitalité de Danièle et Jean Le Chatelier.

  Retour Lectures  
Expos Stendhal  
    Page d'accueil